22e édition de l’Eubamat : victoire de Noudjoum sur tapis vert

22e édition de l’Eubamat : victoire de Noudjoum sur tapis vert

Attendu dimanche 5 juin au terrain Parc de l’espoir, pour affronter Noudjoum, à l’ouverture de la deuxième journée de l’Entente urbaine de basket ball de Matadi (Eubamat), Victoire a brillé par son absence. Du coup, elle perd le match par forfait.

L’AS Noudjpum empoche deux points. Ils auraient pourtant voulu mouillé les maillots. « Chaque match donne de l’expérience aux joueurs quand ils s’expriment sur terrain, surtout que nous sommes une jeune équipe qui veut beaucoup jouer pour acquérir de l’expérience », explique le manager de l’ASB Noudjpum. « C’est un peu dommage pour nous parce que ce match devait être important. Ça devait nous aider à gagner en expérience. Malheureusement, l’adversaire n’est pas venu », regrette aussi Mika, le capitaine. Cependant, Noudjpum fait un pas vers le sacre. « Je suis satisfait parce que j’ai
encaissé mes points. C’est un championnat on vient pour encaisser les points », se réjouit quand même le manager de cette équipe.

Demande de soutien

Même si Victoire était là, Noudjoum estime qu’elle aurait gagnée. « Cette année nous nous sommes fixer un objectif celui d’atteindre la première place parce que vous savez, il y a trois passés cette équipe n’existait pas. Donc, c’est notre troisième année, on a appris dans deux ans passés. La dernière année nous étions 4e et cette année nous nous sommes fixés l’objectif d’être premier », soutient Mike. En deux sorties son équipe gagne quatre points et pointe en première position. Mais cette équipe qui est à sa troisième année d’existence, vise la deuxième participation d’affilée au championnat provincial connaît des difficultés. « Il y a toujours des problèmes financiers qui nous tracassent. Imaginez-vous, une équipe prometteuse avec des jeunes prometteurs sans financement ! On n’a pas vraiment long chemin à faire surtout si on déplace le championnat provincial dans une autre contrée, on aura des problèmes de transport, de logement etc. », previent-il. Mika dit  »à ceux-là qui voudront leur soutenir, que le sport, c’est aussi un cadre. Les gens aimeraient bien qu’on s’appliquent à l’école, c’est bien. Mais il y a aussi des gens qui réussissent dans le sport. Et en dehors de ça, le sport, est un moyen de lutter contre la délinquance. Beaucoup d’entre nous devraient être dans la rue mais aujourd’hui, ils n’ont pas le temps parce qu’ils doivent aller à l’entraînement ou se retrouvent sur le terrain de Basket pour pouvoir le pratiquer. Cela leur laissent moins de temps de traîner avec les enfants de la rue. Donc, le sport c’est aussi un moyen de sauver la jeunesse. S’il y a moyen de financer ce sport ça sera vraiment bien pour l’ensemble du pays ».
Lors du match d’ouverture le samedi dernier, Noudjoum a disposé de Soyo 55-46. Par ailleurs, le second match qui devait opposer SCPT contre Soyo est renvoyé au samedi 11 juin prochain.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.