RDC : le suivi des engagements du président de la République au centre d’un atelier des femmes à Matadi

RDC : le suivi des engagements du président de la République au centre d’un atelier des femmes à Matadi

Le Conseil présidentiel d’éveil stratégique(CPVS) veut impliquer notamment les femmes de la RDC dans le suivi   des engagements pris par le président Félix Tshisekedi. Il organise à Matadi, à partir du 20 juin, un atelier sur le genre et gouvernance : professionnalisation du leadership féminin qui leur permettra de les cerner en vue de mieux agir.

Hôtel Ledya, à Matadi ce matin de juin. Des femmes du Kongo central, Maindombe, Kwilu, Kwango et Kinshasa sont en atelier sur le genre et gouvernance : professionnalisation du leadership féminin. Parmi les premières cibles de l’action du président de la République, le CPVS qui connaît le bien-fondé de la ‘’Gouvernance implicative ‘’, fait la part belle aux femmes en vue de ‘’renforcer le dispositif de surveillance de la mise en œuvre de ces engagements ‘’. 


Des attentes
Au cours de cet atelier de trois jours animé par des experts, ces femmes vont élargir leur compréhension sur les engagements du président de la République.  Ces experts vont les aider à comprendre comment opérationnaliser et s’impliquer dans la mise en place du mécanisme citoyen  de suivi des mécanismes et des engagements du chef de l’Etat. Elles doivent valider la mise en place de ce dispositif appelé : ’’Mécanismes citoyens de relais pour le suivi des engagements du chef de l’Etat ‘’. ‘’ C’est un cadre important qui permet aux femmes et aux filles d’exprimer leur leadership et de pouvoir être proactif dans la ligne directrice donnée par le chef de l’Etat ‘’, explique Anastasie Manzanga, représentante du PNUD. A leur retour dans leurs provinces respectives, ces participantes actrices du changement doivent faire la restitution à leur base.

Judith Suminwa, coordonnatrice adjointe du CVPS

Des participantes heureuses
Pour la mise en œuvre de cette activité, le CPVS travaille avec le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise(Cafco) qui draine une longue expérience sur la professionnalisation des femmes. ‘’Je vous invite à ne pas manquer ce rendez-vous de l’histoire car, c’est la première fois qu’un chef de l’Etat accepte que les citoyens assurent le suivi de ses propres engagements ‘’, signale Evelyne Mbata, sa représentante. 

Les engagements du président Félix Tshisekedi sont par exemple la gratuité de l’enseignement primaire, la couverture santé universelle, le programme de développement des 145 territoires etc. ‘’ Il y a des choses qui se passent beaucoup de gens ne s’en rende pas compte. Quand on parle des problèmes des écoles et de la gratuité, les premières personnes concernées ce sont les mamans. La gratuité ce n’est pas seulement aller à l’école gratuitement, c’est aussi le niveau de l’éducation, le rapport entre les enfants et les professeurs, combien il y a d’élèves est-ce que les cours sont bien enseignés. Nous les femmes nous sommes plus proches des enfants pour pouvoir contrôler ce genre des choses  ‘’, commente Léonie Kandolo de Kinshasa. Chantal Malamba, présidente du réseau des femmes leaders africaines du Kongo central fait aussi partie des participantes.

Chantal Malamba
Christine Masengo

Le maire de Matadi Pathy Nzuzi qui a ouvert cet atelier appuyé aussi par OSISA et le PNUD, a promis soutenir les femmes de Matadi dans le suivi des engagements du chef de l’Etat.Après Matadi, le même atelier se tiendra dans 16 autres provinces de la RDC (nord et à l’est).

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.