Cet acte posé par Gilbert Kiakwama qui délie la langue du professeur Val Masamba

Cet acte posé par Gilbert Kiakwama qui délie la langue du professeur Val Masamba

Cet homme est formidable, il est astral ! Tout professeur qu’il est, Val Masamba puise dans le tréfonds de son cœur pour qualifier le geste de Gilbert Kiakwama, ce politique que les originaires du Kongo central désigne par le substantif : patriarche. Les faits remontent d’il y a trois semaines au mariage de sa nièce, à Kinshasa, mais ce jeune enseignant s’en souvient comme si c’était hier.

Ce jour-là, paroisse Sainte-Anne de La Gombe ! Nous sommes le 23 juin dernier. Deux jeunes s’unissent. La date est bien choisie : nous sommes en pleine saison sèche. Curieusement, dame la pluie s’invite. Il pleut des cordes. Personne ne s’y attendait. Dans la cour de l’église, les invités accourent pour s’abriter. Gilbert Kiakwama comme si de rien n’était continue à assister au sermon des tourtereaux. C’est à peine s’il accepte de toucher lui-même un rare parapluie qu’on lui apporte. Au loin, ces invités en asile, curieux, observe un vieux, mis sur son trente-et-un, coiffé d’un borsalino. Parmi eux, le professeur Val Masamba, professeur d’universités en économie et Sciences de gestion, très lié à la culture Kongo. ‘’L’honorable Kiakwama me rappelle mon éducation teintée de valeurs culturelles Kongo, qui heureusement, ces jeunes valeurs universelles des peuples civilisés. Quelle humilité ! Quelle simplicité ! Quelle force amoureuse dont il a fait preuve ce jour là, en pleine saison sèche. Il a pluie subitement signe de bénédiction et cette bénédiction était incarnée par ce comportement souverain et de haut niveau  ‘’,  rend-il hommage.

’’Ce gars est… formidable, il est…..astral. ‘’

Gilbert Kiakwama est un politique de renom en RDC. Originaire du Kongo central, il est un modèle pour plus d’une personne. ‘’Aujourd’hui, on ne voit pas comment le transfert moral des valeurs kongo  s’effectue entre les ainés et les jeunes alors que l’on en a besoin. Regardez comment le Kongo central est désarticulé parce que simplement, ce cordon ombilical qui devait lier les ainés aux jeunes, ce liquide amniotique qui devait quitter les ainés pour aller vers les jeunes de façon à perpétuer les valeurs kongo et bâtir la nation Kongo dans une nation congolaise, angolaise, gabonaise ou congolaise d’en face n’existent plus ‘’, regrette Val Masamba.

Le geste de Kiakwama reste pour lui une interpellation. ‘’Si je commençais à dévier par rapport à ce que sont nos valeurs et bien, à cet exemple, c’est quelque chose qui me pousse à revenir sur le droit chemin. Beaucoup de gens avaient peut-être pas vu ça mais quand j’ai commencé à expliquer l’acte posé par l’honorable Kiakwama, c’est là que les gens ont compris qu’il est….’’ Le professeur recherche les mots est lâche :’’Cet homme est… formidable, il est…..astral. ‘’

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.