Guerre à l’est de la RDC : à Matadi, la Lucha et Filimbi manifestent en soutient aux FARDC.

Guerre à l’est de la RDC : à Matadi, la Lucha et Filimbi manifestent en soutient aux FARDC.

Les mouvements citoyens Mouvement de lutte pour le changement (Lucha) et Filimbi étaient dans la rue, à Matadi pour soutenir les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Ces deux mouvements citoyens se sont fixés rendez vous devant le gouvernorat du Kongo central. Ils ont prié. Des pancartes relevaient leur désir : « Nous exigeons la rupture des relations diplomatiques avec le Rwanda ! Nous voulons la paix à l’est de la RDC ! Libérez Bunagana ! « Notre soutien aux FARDC !
Depuis plus de trois décennies, l’est de la RDC est le théâtre de graves massacres des groupes armés dont le M23. La guerre a déjà tué plus de 6 millions de personnes, selon plusieurs rapports. « Ce n’est plus un secret. C’est le Rwanda et l’Ouganda qui soutiennent cette force. Voilà pourquoi nous sommes descendus sur place pour exprimer notre mécontentement et apporter notre soutien indéfectible à nos forces armées, mais aussi montrer aux autorités que nous sommes contre toute alliance avec le Rwanda ou l’Ouganda. Donc, nous sommes contre toute forme d’accord qui pourrait nous unir avec ces deux pays qui du reste, n’arrêtent pas de nous attaquer et de nous menacer », soutient Maïs Kifinamene, militant de la Lucha. Pour lui, la RDC doit maintenant « se mettre dans une position de guerre.

Des jeunes déterminés

Christian Mayamba, lui est membre de Filimbi. « Ce scénario de guerre continue à prendre de l’ampleur. Ce que nous regrettons beaucoup plus, ce sont les pertes de personnes innocentes, qui ne connaissent même pas les aboutissants de ce mythe de guerre que le Congo est en train de subir. Nous ne voulons plus entendre les bruits des bottes dans la partie Est », réagit- il.
Le président la République Félix Tshisekedi est sur plusieurs fronts pour pacifier cette partie de son pays. L’accord de désescalade du Luanda entre Félix Tshisekedi et le président du Rwanda Paul Kagame sous l’égide du président Angolais João Lourenço qui met en évidence le cessez-le-feu est foulé aux pieds par le M23 qui s’est emparé de Bunagana. « Nous sommes Congo, nous resterons Congo, un pays des hommes élevés. Nous allons donner nos vies pour que ce Congo puisse mériter, puisse avoir son respect dans le concert des nations. Nous jeunes d’aujourd’hui, nous n’allons pas laisser le Congo comme un jeu des autres. Nous avions donner nos âmes car le pays que l’Éternel Dieu de gloire nous a donné comme don et nous n’accepterons jamais de le céder à qui que ce soit », jure Grady Luyeye.
La Lucha et Filimbi ont dit tout leur soutien aux Forces armées de la RDC.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.