Afejuco associe la société civile dans la dissémination de lois en faveur des entrepreneuses à Matadi

Afejuco associe la société civile dans la dissémination de lois en faveur des entrepreneuses à Matadi

Dans le cadre du projet PADMPME sur la réforme et la dissémination des textes de lois en faveur des entrepreneuses, l’Association des femmes juristes congolais section du Kongo central (Afejuco/KC) élargit la vulgarisation de ces lois aux leaders traditionnels, religieux politiques ainsi qu’à d’autres structures de la société civile. Ils ont été conviés, vendredi 29 juillet, a un atelier de formation à stone Palace, à Matadi.

« A l’heure où de plus en plus les mérites des femmes sont reconnues et des efforts économiques sont entendus de l’ensemble de la communauté, quoi de plus normal que le statut de la femme entrepreneure soit davantage mis en exergue et que le souci de son essor fasse l’occasion de réflexion », circonscrit Me Cherine Luzaïsu, présidente de l’Afejuco/KC. « La promotion du leadership féminin ne constitue point une consécration d’une rivalité avec le leadership des hommes », souligne Papy Mambo, ministre provincial de l’Intérieur et des affaires coutumières. Il précise pourtant qu’à ce niveau « le souhait le plus ardent est de sonner la fin du parasitisme féminin ou simplement la fin de la dépendance féminine ».

Bonifier le climat des affaires

Ce projet consiste à améliorer le climat des affaires. Pour ce faire, Afejuco qui a signé un contrat de partenariat avec ONU femmes pour la mise en œuvre des activités de dissémination dans la ville de Matadi en prévoit sept. « Nous avons sept différentes activités que nous allons réaliser : la caravane mobile de dissémination du code de la famille et autres lois en faveur de la femme ; bâtir un partenariat avec les compagnies téléphoniques ; sensibiliser les femmes, hommes, filles et garçons à travers la diffusion de la pièce de théâtrale ‘Bongo te tika' », énumère Me Bibiane Bakento vice-présidente de l’Afejuco. Me Saolie Diakiese a expliqué aux participants les cinq messages clés à disséminer, tirés de différents textes de lois. Ensuite un acte d’engagement a été signé par les participants.

Adhésion des leaders

Les participants désormais associés à cette activité de dissémination sont conviés à l’élaboration d’un plan individuel. « Nous allons nous organiser pour que nous puissions faire ce qu’on nous a demandé comme travail. Nous sommes prêts, en tout cas, à aider l’association parce qu’en aidant l’association, nous aidons aussi cette population qui a besoin des moyens », soutient Jean-Pierre Longo Sita, chef coutumier de Matadi.
A l’Église du réveil au Congo Kongo central (ERC/KC) l’entrepreneuriat est déjà au centre de leur préoccupation. Le pasteur Michée Manganda, secrétaire provincial prie que l’Afejuco continue à organiser pareil atelier pour que « la femme soit formée pour bien entreprendre parce qu’il y a des femmes qui sont dans l’informel ». Il promet faire rapport à l’évêque principal Armel Maboti qu’il a représenté à cet atelier.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.