Me Cherine Luzaïsu : »Les femmes sont pratiquement l’un des piliers de l’économie de notre pays « 

Me Cherine Luzaïsu : »Les femmes sont pratiquement l’un des piliers de l’économie de notre pays  « 

Me Cherine Luzaïsu, présidente de l’Association des femmes juristes congolaises – Kongo centrak (Afejuco), présente la femme congolaise comme un des piliers de l’économie de la RDC, aux participants à l’atelier sur « bâtir le partenariat avec les femmes rurales et les alliances communautaires pour la dissémination du Code de la famille et autres lois », mardi 2 août, à Matadi.

« Le problème que les femmes rencontrent, particulièrement les femmes entrepreneures, doit être un cheval de bataille pour nous tous parce que nous savons que les femmes sont pratiquement l’un des piliers de l’économie de notre pays. Elles rencontrent en tant que femme entrepreneure des difficultés spécifiques par le fait qu’elles sont femmes et nous voulons que la population puisse savoir qu’il y a des droits, il y a des articles des lois qui permettent à ce que la femme puisse réellement entreprendre », explique-t-elle à son auditoire.

Les participants, 29 au total conviés à cet atelier, dont 22 femmes et 7 hommes issus de Renafer, Acef, de la communauté estudiantine de la ville portuaire de Matadi
Messages clés

Des messages clés

Dans le cadre du projet de réforme et de dissémination de textes de lois en faveur de l’entreprenariat féminin, ils seront porteurs de cinq messages clés. « Entreprendre et travailler, c’est possible pour la femme mariée, car la loi l’autorise ; entrepreneurs, respectez les droits des travailleurs et travailleuses que vous recrutez ; dénonçons le harcèlement sexuel en milieu entrepreneurial ; femmes et jeunes, pour sécuriser et garantir vos affaires, enregistrez votre entreprise à moindre coût et en peu de temps au Guichet unique ;femmes et jeunes, vous pouvez sortir de l’informel en créant une entreprise individuelle etc . Ces messages leur sont explicités par Me Gancia Baniakina.Me Bibiane Bakento, vice-présidente de l’Afejuco, elle, leur fait part du projet….
Elle s’est appuyée sur le guide du disséminateur qui met en évidence les qualités d’un animateur ainsi que l’essentiel de son travail.

Grâce aux groupes de sensibisateurs formés. ils vont disséminer les textes de lois et autres favorables à l’entreprenariat féminin dans des universités, instituts supérieurs, églises etc. Selon l’agenda de chaque groupe.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.