C’est parti avec la campagne 2022 de production de la farine panifiable du manioc en RDC

C’est parti avec la campagne 2022 de production de la farine panifiable du manioc en RDC

‘’Lusala Kisalu kidioko si lubaka mbongo, si lutoma’’ (Cultivez le manioc, vous gagnerez de l’argent qui vous permettra d’émerger, Ndlr). Cette déclaration du prophète Simon Kimbangu est capitalisée par Félix-Antoine Tshisekedi. Le président de la RDC a initié le projet de structuration et de modélisation de la farine panifiable du manioc. Sa campagne pour 2022 est lancée mercredi 24 août à Madimba, au Kongo central.

A Ngufu, siège de Layuka, opérateur agricole, interface des associations faitières en contact avec les associations paysannes, des femmes chantent et dansent. Elles savent qu’elles seront davantage valorisées avec le lancement de la campagne 2022 de production de la farine panifiable. Jackie Phanzu de l’association Mpata Nsengo est l’une d’elle. ‘C’est la joie aujourd’hui. Parce que nous, notre travail, c’est d’éplucher le manioc pour la farine panifiable. Nous remercions le président de la République Félix Tshisekedi pour cette initiative ‘’, se réjouit-elle. ‘’Nous sommes toutes contentes parce que notre président valorise notre  farine panifiable qui est purement locale au lieu de toujours aller s’incliner pour avoir la farine pour la boulangerie, la biscuiterie et la pâtisserie  ‘’, réagit Mamie Mawungu, gérante de la société agricole, elle aussi contente.

Belle anticipation

Le manioc est une culture vivrière importante dans l’économie de la RDC. Ce tubercule est consommé bouillie, fri et transformé en fufu. Dans ce pays, autrefois, il était interdit d’utiliser toute autre farine que le blé dans la pâtisserie et la boulangerie. L’importation du blé lui coûte 87 millions. Mais, il a finalement été adopté une incorporation de la farine de manioc à 5% puis mi-avril dernier, à 20%.

En 2020, Félix Tshisekedi initie le projet de structuration et de modélisation de la filière manioc à travers la promotion de la farine panifiable. ‘’Nous rendons un vibrant hommage au président de la République pour sa vision en faveur du bien-être et de la sécurité alimentaire de la population congolaise. Sa capacité d’anticipation a permis de penser et de concrétiser une solution alternative à la rareté de la farine de blé due aux conséquences de la guerre en Ukraine ‘’, réalise Philippe Ngwala, le coordonnateur de la Cellule d’appui au programme d’urgence intégré de développement communautaire(CAPUIDC).

Il est prévu que 10 000 ha supplémentaires soient emblavés du manioc aux fins d’en préparer de la farine panifiable. Le Kongo central, grand bassin de production du manioc en cultivera sur 4 000 ha.    Des tracteurs ont démarré le premier labour de la campagne 2022 de production de la farine panifiable. ‘’Evénement exceptionnel parce qu’il s’agit bien d’une révolution non seulement en terme agricole mais surtout en terme d’habitude alimentaire ‘’, applaudit Guy Bandu, le gouverneur du Kongo central.    

La cérémonie est présidée par le ministre national de l’Agriculture Désiré Nzinga. 

  La BAD a mis à disposition de la RDC 52 millions de dollars pour ce projet grâce aux ressources mobilisées par  la CAPUIDC. Cette structure est réellement en œuvre.

Philippe Ngwala

Les invités ont vu de visu, la production  dem

la farine panifiable.

Cependant, Mamie Mawungu veut qu’au-delà du manioc, que le gouvernement se focalise aussi sur d’autres spéculations qui produisent la farine panifiable.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.