Carole Kiatazabu aux responsables des écoles du Kongo central: » Aucun frais ne doit être exigé aux parents  »

Carole Kiatazabu aux responsables des écoles du Kongo central: » Aucun frais ne doit être exigé aux parents  »

La ministre provincial de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Carole Kiatazabu met un point d’honneur sur la gratuite de l’enseignement primaire.Lundi 5 septembre, lors de la cérémonie d’ouverture de l’année scolaire 2022-2023, au complexe Ntetebwa, elle a demandé aux responsables des écoles du Kongo central  » de respecter la gratuité de l’enseignement  ».

« Nous tenons à informer les parents et l’opinion provinciale que conformément à l’article 43 alinéa 5 de la Constitution, et sur décision de son excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République, que le cycle primaire des établissements publics d’enseignement reste totalement gratuit. A ce titre, aucun frais ne doit être exigé des parents sans aucune forme ou prétexte », insiste Kiatazabu.
Quant au cycle maternel et secondaire, les frais à payer sont fixés par l’arrêté provincial du 1er septembre 2022 portant fixation de taux de frais scolaires. Pendant ce temps, les établissements privés agréés ont la latitude de déterminer les frais. « Les frais scolaires ainsi que les frais d’interne sont fixés par les promoteurs conjointement avec le comité des parents et en présence d’un représentant du pouvoir public en tenant compte des réalités socio-économiques du milieux », précise-t-il.

Des frais prohibés

Dans la plupart d’établissements scolaires au Kongo central, il est exigé aux parents de réinscrire leurs enfants avant la rentrée mais aussi de payer certains frais. La ministre en a aussi fait allusion. « Nous tenons également à informer les parents que sont prohibés, les frais de réinscription ou de confirmation de l’inscription, d’encadrement, ecclésiastiques, d’itinérance des autorités provinciales, de motivation, d’assurance scolaire, d’identification et suivi informatisé des élèves », prévient-elle.

Prime provinciale

Pour sa part, Guy Bandu Ndungidi, le gouverneur prend l’engagement de doter les écoles des bancs, d’initier le paiement de la prime de la gratuité au bénéfice de tous les enseignants et inspecteurs de cycle maternel et primaire dans les établissements publics ainsi que parachever les travaux de construction de dix nouvelles écoles techniques à travers les dix territoires du Kongo central. A l’Institut Monseigneur Lubaki, après avoir longuement rappelé le rôle des enseignants, ill a procédé de façon symbolique au lancement de la paie de la prime de la gratuité. « En votre honneur et en soutien à votre travail, nous avons pensé avec humilité à vous octroyer symboliquement une prime provinciale de la gratuite de l’enseignement afin de traduire notre ferme volonté de mettre l’éducation et l’enseignant au centre de notre action, au cœur de notre vision de développement humain ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.