Kongo central : les enseignants du secteur public surseoient leur grève

Kongo central : les enseignants du secteur public surseoient leur grève

Deux jours après avoir évoqué la non prise en compte de leurs revendications par le gouvernement congolais, les délégués des enseignants du secteur public se sont réunis de nouveau, lundi 12 septembre, à l’esplanade de l’hôtel Kimini, à Matadi. A l’unanimité, ils décident de surseoir la grève.

« Nous avons décidé que nous suspendions le mouvement de grève provisoirement en attendant que le gouvernement congolais puisse réaliser la promesse telle qu’il venait de le faire à Mbuela Lodge 2 où il a promis de payer le 30% de 230 000 qui représente les 2e et 3e paliers au mois d’octobre », soutient Isaac Lukombo, secrétaire provincial adjoint et chargé de l’administration et finance de la synergie des syndicats des enseignants. Leurs revendications : la paie du 2e et 3e palier de Bibwa, suppression des zones salariales, paiement des nouvelles unités, enseignants non payés…

Gouvernement à l’epreuve

En prenant la décision de reprendre les cours, les enseignants des écoles publiques du Kongo central veulent éprouver la bonne foi du gouvernement congolais à réaliser sa promesse contenue dans le communiqué final des assises de la commission paritaire gouvernement et banc syndical, signé le 13 août dernier à Mbuela Lodge. Ils ont jusqu’au mois de novembre pour le constater. « Nous allons nous retrouver pour évaluer au cas où c’est payer, OK ! Nous allons dire bravo au gouvernement. Au cas où cela ne sera pas payé,le gouvernement sera responsable de tout ce qui va en découler », précise Isaac Lukombo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.