Des morts après l’explosion d’un camion-citerne, à Mbuba, au Kongo central

Des morts après l’explosion d’un camion-citerne, à Mbuba, au Kongo central

D’après l’administrateur du territoire a.i de Madimba Alphonsine Mengi, l’explosion d’un camion-citerne transportant du carburant tue huit personnes et brûle gravement 20 autres personnes, mercredi 14 septembre à Mbuba, au Kongo central.

Mbuba, ce village sur la route nationale, a Kisantu où 31 personnes sont mortes après une collision entre un camion-citerne est un véhicule en stationnement , le 5 octobre 2018, a décidément la poisse. « Un camion de carburant de citerne a connu un accident aux environs de 16 heures. Des gens ont volé. Cela a explosé, des gens sont brûlés », raconte un témoin.

Selon Alphonsine Mengi, après l’accident, un des policiers commis à la surveillance du camion-citerne s’est arrogé le droit de vendre du carburant qui se deversait malgré le conseil lui prodigué par le chauffeur du véhicule qui signalait le danger auquel il se livrait. C’est à 22 heures que l’explosion a eu lieu. Parmi les victimes :des policiers, un militaire et des civils.

A chaque fois que se produise un accident sur la RN1 les riverains s’emploient à piller des biens. Cette fois, ils se sont mis à récupérer du carburant. La remorque a explosé. « Des personnes calcinées parmi eux, certains policiers », poursuit cette source.

Des mesures envisagées

Après ce drame, le gouverneur du Kongo central a vite réagi via son compte Twitter. « Il est plus que temps de prendre des mesures draconiennes et courageuses pour renforcer la réglementation du transport, surtout celui des produits inflammables pour mettre fin à ce cycle de sinistres. La Nationale Numéro 1 ne devrait pas être un cimetière », estime-t-il. Pour lui, « la voie ferrée reste la seule alternative… ».

Photo internet

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.