« Notre glissement n’est pas de nature volontaire »: La réponse de la Lifkoce au Chef de Division des sports et loisirs

« Notre glissement n’est pas de nature volontaire »: La réponse de la Lifkoce au Chef de Division des sports et loisirs

Guéguerre entre la division provincial des sports et loisirs du Kongo central (DPSL/KC) ainsi que la Ligue de football du kongo central (Lifkoce) sur la légitimité du comité actuel d’engager l’organe faîtier du football au Kongo central.

La DPSL/KC qualifie d’effrité le mandat des membres de la Lifkoce, après le chronogramme des activités phares de la saison sportive 2022-2023 lui transmis par cette entité. Ampliateur à la correspondance de la Lifkoce datée du 21 août 2022, sur le chronogramme des activités phares de la Lifkoce pour la saison sportive 2022-2023, adressée aux présidents des Ententes urbaines et Districts de football du Kongo central, le chef de Division des sports et loisirs, Manga Yangu trouve que l’actuel est hors mandat. « Votre comité est en plein glissement depuis le 27 janvier 2022, après avoir expiré les 4 ans du mandat de votre comité. Vous avez intérêt de faire appel aux candidats avant de convoquer l’Assemblée générale ordinaire, dont le dernier point à l’ordre du jour sera : élection des membres du comité exécutif de la Ligue, et le seul comité élu sera habilité d’instruire les entités sportives subdélégataires pour fixer le chronogramme des activités sportives de football de la saison sportive 2022-2023 », fait-il savoir à la ligue dans sa lettre du 12 septembre 2022.

Appui du commissariat

Dans sa démarche, le chef de division provincial de sports et loisirs est, vraisemblablement, soutenu par le commissaire provincial aux sports et loisirs, Dominique Nkodia Mbete qui l’instruit, dans sa lettre du 23 septembre 2022, d’assurer l’application sans faille des dispositions de l’article 31 de la loi du 24 décembre 2011 portant principes fondamentaux relatifs à l’organisation et à la promotion des activités physiques et Sportives en RDC. Ces dispositions stipulent: « Sans préjudice des lois en vigueur et tenant compte de la nature spécifique des entités sportives, la durée et le nombre de mandats de
ses comités de direction sont de 4 ans renouvelables ».

Glissement involontaire !

« Notre glissement n’est pas de nature volontaire, mais émane plutôt d’une instruction de la hiérarchie en vue de l’assainissement des textes de la Fécofa », réagit la Lifkoce qui note  » une mauvaise foi dans la la démarche du Chef de division provincial des sports et loisirs  » . Et pourtant, la Lifkoce avait réservé à la DPSL/KC une copie de la feuille de route FIFA-CAF-FECOFA dans laquelle l’organe faîtier du football congolais annonce le report des élections. « En conséquence, les élections à tous les niveaux sont reportées et se tiendront conformément aux textes révisés », peut-on lire dans la correspondance de la Fecofa adressée aux présidents des Ligues nationales et provinciales de football, du 28 décembre 2021. D’où la tenue des états généraux des sports à Kisantu, au Kongo central dont les résolutions finales seront rendues publiques incessamment.

Textes effrités

La FIFA et CAF relevaient caduque les textes régissant la Fecofa ce jour. « Les textes actuels, qui n’offrent aucune solution viable aux défis de la Fecofa, ne sont d’ailleurs plus en accord avec les principes de bonne gouvernance appliqués maintenant par la FIFA et la CAF ». Cette situation a occasionné la surséance des élections à tous les niveaux à la Fecofa jusqu’à la révision des statuts et règlements de la Fecofa pour les rendre conformes aux exigences imposées à tous les membres de la FIFA et la CAF.

Jusqu’où ira ce bras de fer entre la division provinciale de sports et loisirs et la Lifkoce?

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.