Évasion des prisonniers du Camp Molayi, à Matadi : bilan du gouvernement provincial

Évasion des prisonniers du Camp Molayi, à Matadi : bilan du gouvernement provincial

Le gouvernement provincial du Kongo central dresse le bilan de l’évasion des prisonniers du Camp Molayi, la prison centrale de Matadi, le vendredi dernier. « Deux décès et onze blessés », annonce Anne-Marie Tsasa Mbuzi, porte-parole du gouvernement provincial.

« Le bilan provisoire de ce malheureux incident est de deux décès dont un policier et un détenu, Onze blessés dont six graves acheminés à l’hôpital de Kinkanda et cinq autres soignés à l’infirmerie de la prison », annonce Anne-Marie Tsasa.
A la suite d’une fusillade, 200 détenus étaient évadés de la prison du Camp Molayi, vendredi 7 octobre dernier. Vingt-cinq d’entre eux ont été appréhendés. Dans l’entre-temps, la traque des autres fugitifs se poursuit. « Nous demandons à la population de coopérer activement avec les services de sécurité et de dénoncer urgemment la présence de toute personne suspecte au commissariat de police le plus proche », invite la porte- parole. Et de poursuivre : »Les forces de sécurité, l’auditorat militaire et le parquet mènent des enquêtes pour élucider les circonstances de l’évasion ».

Des mesures

L’exécutif provincial du Kongo central préconise des mesures drastiques pour renforcer la sécurité des prisons à travers la province. « Le gouvernement provincial s’active à mettre en place un plan d’urgence pour augmenter la sécurité au niveau de la prison de Matadi, en particulier et dans toutes les autres prisons de la province, en général « , s’engage-t-il. Le gouvernement provincial demande à la population du Kongo central  » de garder son calme ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.