Des murs s’écroulent et ôtent la vie à deux personnes à Matadi

Des murs s’écroulent et ôtent la vie à deux personnes à Matadi

Jérémie Betosta, un des pasteurs de l’église « Charismatique La Grâce » meurt après l’écroulement d’un mur de soutènement des suites de la pluie qui s’est abattue la nuit du dimanche 20 novembre, à Matadi. A Soyo, un autre mur s’écroule et tue Coeurtis N’djoli.

Le mur emporte quasiment l’église construite en planche sur l’avenue Lelombulu Mbulu 38, quartier ville haute dans la commune de Matadi, à l’extrémité de l’école Laborne, à Coca.

Le corps sans vie du pasteur Jérémie Betosta tiré des décombres par la Croix rouge, est acheminé à la morgue de l’hôpital provincial de référence de Kinkanda. L’écroulement d’un mur de soutènement de la maison d’un cadre de l’Ogefrem emporte sa vie. Junior Kaposa a eu la vie sauve. « Nous étions assis à l’église. On taillait la bavette pendant qu’il pleuvait. Pendant que je me déplaçais pour aller vers l’aile gauche, le mur s’est écroulé. Je suis tombé dans la parcelle du voisin. Et ce mur est tombé sur lui (Pasteur Jérémie, Ndlr). Nous avons entrepris des recherches munis des torches jusqu’à ce que nous avons trouvé ses pieds. A ce moment-là, nous étions dans l’impossibilité de le sortir des décombres », raconte-t-il. Junior Kaposa en sort avec des lésions.

Mort de Cœurtis

Jérémie Betosta n’est pas la seule victime des dégâts causés par la pluie du dimanche. Au quartier Soyo, sur l’avenue Charles Tuzolabo 104, à Mbelolo, l’écroulement d’un mur sépare Cœurtis Djoli de sa famille. Pendant que dormaient Cœurtis Djoli et Ruffin Djoli, un mur de la maison de Shama s’écroule et percute le mur de leur maison qui tombe sur eux. « La pluie qui s’est abattue hier a causé d’énormes dégâts. Elle a emporté la vie d’un de nos enfants et un autre est à l’agonie à l’hôpital de Kinkanda », raconte triste Plamedie Mayombe, un membre de famille. Il affirme que les pourparlers sont engagés entre les deux familles « pour voir comment réparer la maison endommagée, l’enterrement de l’enfant… »

Plusieurs autres dégâts matériels sont signalés à travers la ville portuaire de Matadi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.