Ces nombreuses opportunités américaines qui échappent aux habitants du Kongo central

Ces nombreuses opportunités américaines qui échappent aux habitants du Kongo central

Les habitants du Kongo central toujours en reste des opportunités qu’offrent les USA aux Congolais.  Alain Chirwisa Alesh, spécialiste des affaires culturelles, de l’ambassade des États-Unis d’Amérique en RDC s’entretient avec la presse sur les différents programmes d’échanges qu’offre le pays de l’oncle Sam jeudi 24 novembre, à l’hôtel Vivi Palace, à Matadi.

Mandela Washington Fellowship est l’un de ces programmes. Sponsorisé par le gouvernement américain depuis 2014, il offre l’opportunité aux jeunes congolais dont l’âge varie entre 25-35 ans de suivre la formation dans les domaines des affaires, de la société civile, de la gestion des affaires publiques aux États-Unis d’Amérique. “Nous les envoyons dans les vingt meilleures universités américaines pendant six semaines pour leur formation et également pour une expérience professionnelle aux États-Unis ”, expliqueAlain Chirwisa Alesh. Pour postuler, il faut aller sur www.mw.fellowsh.info/fline.

Le dépôt de candidature pour l’année prochaine est prévu entre mi-août ou mi-septembre. Outre l’âge, il faut être de nationalité congolaise, résidant au Congo, avoir un passé de leadership privé au sein de sa communauté. Pas besoin de faire des grandes études pour en bénéficier et aucun frais n’est exigé pour y participer.

Témoignages

Alain parle aussi du Programme Fulbright. Il est établi en 1946 à l’honneur du sénateur américain James Wiliam Fulbright. Objectif : promouvoir le développement des leaderships, l’excellence professionnelle et la compréhension mutuelle entre les États-Unis et les pays partenaires. Il permet à l’étudiant étranger d’obtenir un diplôme de Master des États-Unis. Après son achèvement des études aux États-Unis, le boursier du Fulbright retourne dans son pays d’origine pour appliquer localement les connaissances acquises. “Nos licenciés ici à Matadi, d’une manière large, dans le Kongo central, qui veulent aller continuer leurs études aux États-Unis pour obtenir un master peuvent concourir pour poursuivre leurs études pendant deux ans aux États-Unis”, encourage-t-il. Jimmy est un des bénéficiaires de ce programme. Il a évolué dans le domaine de l’économie des affaires et de la finance. “J’ai appris à être flexible et à m’adapter au travail dans l’économie globale actuelle. Globalement, je peux dire que j’ai appris à apporter de la valeur à l’entreprise ou à l’organisation pour laquelle je travaille ”, témoigne-t-il dans une vidéo projetée. Comme lui, Marcelline a aussi appris des nouvelles connaissances. Son domaine : l’enseignement. “J’ai une autre façon de voir les choses afin d’orienter, encadrer les étudiants ou mes étudiants actuels parce que j’ai une plus value. Si j’étais toujours ici(en RDC, Ndlr), ce n’est pas évident que je les aurai acquises. De ce point de vue là, je crois que ça a été vraiment un plus », reconnaît-elle.

Un programme francophone

Tous les programmes n’exigent pas de parler anglais couramment. C’est le cas du programme centre régional de leadership de Dakar. Francophone, il cible les jeunes de 18 à 35 ans. Pour ce programme le recrutement est en cours. Ouvert le 12 novembre dernier et prend fin le 27 novembre à 23 heures 59. Les formations pour ce programme se dérouleront en deux phases. La première, c’est celle en ligne du 23 janvier au 3 février 2023. Enfin celle en présentiel du  20 février au 10 mars 2023, au Dakar. Les candidatures sont déposées sur www.yaliafriquedelouest.org

Ce programme ressemble au ‘’Mandela Washington Fellowship’’ avec des filières d’études similaires en sus de l’engagement civique, la gestion des affaires publiques et le business d’entrepreneuriat.

Un espace américain disponible

La barrière de beaucoup d’habitants du Kongo central à ces programmes des USA est l’anglais. Pourtant, l’ambassade des Etats-Unis a mis en place un espace américain à l’ISC/Matadi. “Ces espaces permettent aux gens d’apprendre un peu plus sur la culture américaine mais également de trouver les informations nécessaires concernant tous nos programmes”, explique Alain Chirwisa Alesh, spécialiste des affaires culturelles, de l’ambassade des États-Unis d’Amérique en RDC.

Lire aussi:Matadi a désormais un espace américain

Ces programmes sont à découvert sur https//cd.usembassy.gov/. L’ambassade des USA désire qu’ils profitent aussi aux habitants du Kongo central.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.