Vaccination gratuite contre la rage et la peste des petits ruminants au Kongo central

Vaccination gratuite contre la rage et la peste des petits ruminants au Kongo central

Enfin, une campagne gratuite contre les animaux de compagnie pour lutter contre la rage mais aussi contre la peste des petits ruminants au Kongo central. Le gouvernement provincial s’en va-t-en-guerre contre ces deux maladies virales dangereuses. La campagne est lancée mercredi le 23 novembre par Grâce Bilolo, le vice-gouverneur.

À l’esplanade du ministère provincial de l’agriculture, pêche, élevage et développement rural, à Matadi, Lassie, muselé reçoit l’injection de Canivac, un antirabique. Bruno Bakambana est son maître. “Je viens de faire vacciner mon chien pour le prévenir contre la maladie de la rage parce que cette maladie est coûteuse au Congo. J’ai tout abandonné profitant de la campagne pour le faire”, explique-t-il. Ça date d’il y a exactement une année que Bruno n’a plus jamais vacciné Lassie.

Danger et Lionne sont deux chiots de trois mois. Ils sont eux aussi au rendez-vous de cette vaccination. Honoré Kubiala les fait vacciner pour la première fois. ‘’C’était prévu que je les fasse vacciner. Comme on vient de lancer la campagne de vaccination, j’ai saisi cette opportunité pour les faire vacciner”, -t-il. Avec eux, d’autres nombreux chiens.

Atteindre au moins 70%

En effet, la rage est une maladie infectieuse zoonotique qui se transmet de l’animal à l’homme. Le plus indexé dans cette maladie, c’est le chien. Au Kongo central, en 2022, 128 personnes ont été notifiées des morsures des chiens dont un cas décès.

 “C’est comme ça que pour essayer d’éradiquer cette maladie, il faut partir d’abord par vacciner ceux qui sont considérés comme le vecteur de cette maladie qui est le chien. Evidemment, il y a encore le chat, le singe etc.”, énumère Dr. Christian Bakebidio, chef de bureau provincial du service vétérinaire.

A travers cette campagne, l’objectif est d’atteindre au moins 70% de couverture vaccinale. “Vaccinons nos chiens car, une fois le virus est inoculé, il n’y a aucun traitement efficace. La vaccination reste le moyen le plus sûr pour prévenir cette maladie », conscientise Grâce Bilolo.

La peste des petits ruminants aussi

Quant à la peste des petits ruminants, c’est une maladie virale qui n’a pas de traitement si ce n’est symptomatique. Elle décime l’élevage des chèvres, moutons etc. ”Elle se manifeste d’abord par une forte diarrhée. Il y a des muqueuses qui sortent au niveau des naseaux”, explique encore Dr. Christian.

Pour lutter contre les deux maladies, l’exécutif provincial a rendu disponible 40 000 doses de Canivac pour les chiens et 20 000  doses de pestdoll-s pour la peste des petits ruminants.

Depuis toujours, le bureau provincial vétérinaire alerte sur la dangerosité surtout de la rage canine au Kongo central. Mais les différents gouvernements provinciaux n’y ont pratiquement pas prêté attention.

Lire aussi:Au Kongo central, le bureau technique vétérinaire s’endette pour assurer la campagne de vaccination contre la rage

Le gouvernement Guy Bandu a pris l’ampleur du problème. ‘‘La vaccination gratuite constitue un facteur de paix, gage du développement. Et celle de la peste est une garantie à l’amélioration positive de notre sécurité alimentaire”, commente le ministre provincial de l’agriculture, pêche, élevage et développement rural, Dimelo di Matondo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.