Modero Nsimba éclaire des artères de Muanda avec de l’énergie verte

Modero Nsimba éclaire des artères de Muanda avec de l’énergie verte

Des artères de Muanda renouent avec l’éclairage public. Cette fois, c’est avec une énergie pour être autonome : les panneaux solaires. Cette énergie verte est un don de Modero Nsimba, le ministre du Tourisme.

Dix-neuf  heures ! Le ciel nocturne de Konde sur le route Socir jusqu’au rond-point Fina, une grande avenue de Muanda est lumineux. La brillance provient des lampes solaires posées sur les anciens poteaux électriques. Même scénario sur le tronçon Fina-Baki, l’avenue Bon Berger…

Les lampes abimées qui y étaient installées et qui fonctionnaient avec le courant électrique fournit sporadiquement n’ont plus éclairé depuis plus de sept ans. ‘’Nous allons éclairer toutes les artères de Muanda ‘’, promet Modero Nsimba, le ministre du Tourisme. Télécommande en mains, perché sur un gros véhicule, il a lancé auparavant l’opération : éclairage publique des artères de Muanda sous les applaudissements des habitants. ‘’C’est génial ! J’espère que cette fois, le courant sera permanent ‘’,  émet des doutes Papy, un habitant. C’est quand même depuis sept ans qu’il n’a plus vu les grandes avenues de sa cité s’allumer.

Avantages

Muanda, cité côtière et pétrolifère connait une desserte difficile en électricité. Le courant d’Inga de la Société nationale de l’électricité n’existe pas. Pour desservir tant soit peu les habitants, elle utilise les groupes de la société pétrolière Perenco qui fonctionne avec le gaz. Pour s’en affranchir Modero Nsimba, ingénieur en électromécanique, trouve la panacée : l’énergie verte. Et allumer les artères est d’abord question de sécurité. ‘’Nous attendons l’électricité d’Inga dont on n’ignore l’avenue mais c’est ça d’abord, l’énergie solaire. C’est pour cela que vous voyez les gens contents. Et ça va lutter contre l’insécurité ‘’, se réjouit Jean Boliko , chef de station des travaux publics de Muanda. Ce n’est pas tout. Mimie est vendeuse de divers articles. Elle estime que la lumière lui permettra de vendre pourra désormais jusque tard. ‘’ C’est écologique, c’est de l’énergie renouvelable, gratuite et inépuisable. C’est l’exemple d’un politique visionnaire, vante Merlin Pundi, un environnementaliste.  Si tout le monde faisait comme lui, même nos campagnes seront éclairées ‘’,

‘’C’est écologique…’’

Les lampadaires de qualité qui sont fournis par ‘’Sun corporate services’’, spécialisée dans la fourniture  des services aux particuliers et aux professionnels. Cette entreprise qui a pignon sur rue en RDC travaille en partenariat avec l’Organisation pour l’équipement de Banana-Kinshasa(OEBK) pour l’éclairage public du pont Maréchal et de ses voies d’accès. Ce sont les techniciens de ce service qu’ils ont formés qui sont en train d’installer ces lampes.

Parmi les heureux Amina Panda. Récemment nommée administrateur du territoire elle voit les artères de sa juridiction éclairer. ‘’Elles(les lampes, Ndlr) éclairent très bien ‘’, se réjouissait-elle.

Pendant que les techniciens eux, continuent d’éclairer les grandes avenues, Modero Nsimba lui, s’illustre dans de nombreux actes de bienfaisance : Prise en charge des funérailles d’un jeune de Nsiamfumu tué par balle par un militaire dont le corps est gardé depuis six mois à la morgue, forage des puits, construction des écoles et centre de santé, distribution d’équipements de football aux jeunes…

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.