A Boma, la police presente aux habitants 17 présumés racketteurs

A Boma, la police presente aux habitants 17 présumés racketteurs

Lors de sa patrouille du 12 décembre dernier, la police ville de Boma a appréhendé 17 jeunes qu’elle a présenté comme racketteurs mercredi 14 décembre aux habitants qui les ont dénoncés.

Ligotés, ces jeunes avaient des cheveux en bataille. Quelques raies laissées par la rudesse du ciseau étaient perceptibles.
Selon la police, le premier groupe est constitué de dix malfaiteurs. Ils opéraient à l’aide des machettes, bars de fer, hâches et autres armes blanches.

La police présente le second groupe de sept inciviques comme comportant de meneurs de renom : »Le cardinal Moussa » , Buana alias « Maréchal »et « Six cylindres ». Ils seraient réputés en extorsions et auraient commis bien d’autres forfaits le 6 décembre dernier au quartier kimbangu.

Des dénonciations

Le commissaire supérieur principal, commandant de la police Boma, le colonel job Tshishimbi Shambuyi , a invité la population à collaborer avec la police. »Les auteurs des viols, vols vivent avec vous.
Ils sont dans vos quartiers.
Vous devez les dénoncer afin qu’ils soient mis hors d’etat de nuire et ainsi aider la police à continuer de jouer son rôle de veiller à la sécurité des personnes et de leurs biens « , a-t-il conseillé.
Les réactions n’ont pas tardé. Alain, père de famille habitant l’avenue Kuala, visité par ces bandits la nuit du 6 décembre après avoir perdu quelques appareils électroménagers, a dénoncé.
 » Attaqué à la maison, ma famille et moi, n’avons pu les repousser. Sort, j’ai vu que dans ce groupe se trouvaient quelques petits de notre quartier qui m’ont attaqué.
J’ai alerté les gens du quartier mais personne n’est venu nous secourir,
Ce n’est que 45 minutes après que les gens sortaient. »

Sauvé de justesse par les habitants grâce aux cris lancés par Alain, Sagesse Butila, vendeur au coin du quartier revenait de son lieu de négoce lorsque il a été attaqué a à la machette.

« J’ai eu la vie sauve grâce à la population sortie au secours de la précédente victime. Je ne sais ce qui pouvait m’arriver cette fameuse nuit. C’est regrettable… Ils doivent faire la prison « , désire-t-il
Les 17 présumés racketteurs seront acheminés à Matadi, pour leur transfert à Kanyama Kasese.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.