Inquiétude grandissante des habitants de Nsakala Nsimba sur  la montée de la criminalité à Matadi

Inquiétude grandissante des habitants de Nsakala Nsimba sur  la montée de la criminalité à Matadi

Nsakala Nsimba, un quartier populeux, vers Saint Sacrément, dans la commune de Nzanza est devenu la cible des malfrats qui ont repris de plus leurs forfaits. La nuit du lundi à mardi 20 décembre, ils ont encore fait parler d’eux.

Sur l’avenue Nsila numéro 2K, au quartier Nsakala Nsimba, à 2 heures du matin, des racketteurs dévalisent la maison de Gisèle.. Ils emportent une importante somme d’argent, un écran plasma,  boomer, tapis, miroir à roue, rideaux, bijoux…  

“Nous avons vécu la scène par la fenêtre puisqu’ils ont scellé la porte de la maison à partir de l’extérieur”, raconte Juila, la femme du bailleur. A cause du traumatisme causé par ces racketteurs qui étaient munis des machettes, la victime déménage. Six mois auparavant, une autre locataire a été victime de racket dans la même maison.

Dans la même nuit, d’autres maisons ont aussi été mis à sac. Comme celle de Martins Kanza. “Ce qui est étonnant c’est de voir les Kulunas opérer dans la même avenue après leur précédente opération ”, ne comprend-il pas (Kulunas, racketteurs, Ndlr).

Besoin de sécurité

Les habitants de ce quartier accusent la police du commissariat de Belvédère d’inefficacité. Pour eux, les bases de ces racketteurs sont connues. “Nous avons averti la police lorsqu’ils ont volé dans la maison de maman Gisèle vers t3 heures du matin, les policiers arrivent à 14 heures, accuse Martins. Nous ne pouvons l’admettre, c’est ainsi que nous demandons aux autorités de la ville, de la province de renforcer notre sécurité.”

Guy Bandu, le gouverneur a récemment doté la police des moyens de locomotion pour mieux lutter contre l’insécurité. Et Placide Nyembo, le commissaire provincial de la police a promis des résultats escomptés. Des résultats qui se font attendre.

Dans l’entretemps, Aurélie caresse une idée folle : démonter si c’était possible sa maison pour un quartier paisible. Ils sont nombreux à vouloir partir.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.