A Boma, obtenir la carte d’électeur, un casse-tête pour les aveugles et malvoyants

A Boma, obtenir la carte d’électeur, un casse-tête pour les aveugles et malvoyants

A Boma, les personnes malvoyantes et non voyantes réunies au sein de l’Union nationale des aveugles du Congo,(UNAC), coordination du Kongo Central se sont mobilisées pour se faire enrôler. En dépit de leur handicap visuel, elles se sont rendues à la CENI pour l’identification et l’enrôlement. Sans surprise, ils rencontrent des difficultés énormes pour obtenir leurs cartes d’électeur

La Commission électorale nationale Indépendante (CENI) a débuté l’identification et l’enrôlement des électeurs le 24 décembre dernier dans la ville de Boma. Dans le déroulement des opérations, plusieurs défis sont à relever notamment la durée au-delà des 5minutes prévues par la CENI et les caprices des machines. « Comme les personnes valides, les handicapés visuels ne sont pas épargnés aux obstacles », relève Me Amina Diabanza, coordonnateur de l’UNAC à la tête d’une dizaine de personnes malvoyantes et non-voyantes présents dans un centre d’enrôlement dans la commune de Kabondo.

Difficultés
‘’La première difficulté est la machine qui tombe tout le temps en panne, ce qui ralentit l’enrolement des électeurs dans ce centre. J’ai fait 15 minutes en dehors du temps passé dévant le préposé de l’identification. La deuxième difficulté est celle liée au manque de disponibilité des fiches A0 reprenant spécifiquement les personnes handicapées.Ici. il n’y avait d’une seule fiche’’, se plaint Me Amina. Face à la réalité, le coordonnateur de l’UNAC craint que la CENI ne parvienne pas à enrôler la majorité des électeurs.
Pour l’UNAC, il s’agissait de remplir un acte civique dans l’objectif d’être éligible aux prochaines élections.


S’enrôler massivement
Il a, par ailleurs, sollicité auprès du responsable de la CENI que ces fiches soient disponibles enfin de permettre aux personnes handicapées de s’enrôler. Me Amina invite la population en général et les personnes handicapées en particulier à s’enrôler massivement. ‘’Nous saluons tout de même les efforts consentis par les autorités. J’invite les handicapés à se faire identifier en masse’’.

La loi électorale prévoit également l’enrôlement des personnes vivant avec handicap. L’article 17 des mesures d’application de la loi portant identification et enrôlement des électeurs stipule que pour faciliter l’identification et l’enrôlement des personnes vulnérables, le président du centre d’inscription accorde une priorité d’accès à ces dernières. en dépit de ces dispositions légales, les difficultés sur le terrain persistes. Ce qui entraîne un faible taux d’inscrit à la CENI.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.