Les priorités des Congolais au centre de “Congo Nova”, le parti politique d’Albert-Fabrice Puela

Les priorités des Congolais au centre de “Congo Nova”, le parti politique d’Albert-Fabrice Puela

“Tous pour un Congo nouveau », la devise de »Congo nova »(Nova en portugais signifie nouveau en français, Ndlr), le parti politique d’ Albert-Fabrice Puela, ministre des Droits humains.
Des milliers de Congolais assistent à son lancement officiel le 14 janvier au terrain Damar, à Matadi.

Dans la foule compacte, des militants et adhérant brandissent les drapeaux aux couleurs de « Congo Nova ». Yabeto mosi »(Ça nous appartient, Ndlr) », lançait un chauffeur en voyant la grande banderole hissée au rond point Kinkanda. Puela voulait effectivement un parti politique qui doit être approprié notamment par les Ne Kongo (Les originaires du Kongo central, Ndlr).
“Nous avons pensé qu’il est important, pour nous Matadiens, les Né-Kongo de s’organiser afin de cesser d’être les accompagnateurs des autres (adhésion à d’autres partis politiques, Ndlr). Est-ce que ne sommes-nous pas intelligents ?”, interroge Albert Fabrice Puela à la foule. “Nous le sommes”, répond-elle en chœur. “C’est pour cela, poursuit-il, nous avons créé le parti politique “Congo Nova”, “Congo ya Impa” en Kikongo, parce que l’ancien Congo a été caractérisé par des : conflits, guerres, inimitiés, corruption, égoïsme… Notre parti est socio-démocrate, il met en évidence la population”, explique le ministre des Droits humains.

Congo Nova, un parti politique de plus

Congo Nova s’ajoute dans la flopée de partis politiques que compte la RDC. Mais avec quelle particularité ? “La particularité de ce parti, c’est justement le changement que la population a toujours rêvé avoir à tous les niveaux”, répond Sephora Manina. « Ce changement ne s’annonce pas facile, reconnaît Adolphe Fuemono, un des cadres de Congo Nova. Pour pouvoir faire la démarcation avec les autres partis, ce n’est pas facile du tout, mais ce qui est vrai est que l’honorable Puela a dit que c’est un parti socio-démocrate. Le socialisme, c’est le fait de travailler pour le bien du peuple. C’est ce qui est très important. Je crois que si nous insistons sur ça, on saura faire une démarcation par rapport aux autres partis politiques. ”

Dans le souci de fédérer les Congolais, ce parti, crée depuis quelques mois est déjà implanté dans plusieurs plusieurs coins de la RDC : Haut-Uele, Kindu, Lubumbashi, Kwango, Kasaï, Équateur, Kwilu…

S’enrôler massivement

Le ministre des Droits humains, Albert Fabrice Puela a accompli son devoir civique avant ce meeting. Il s’est fait enrôler au centre d’enrôlement situé au collège Ntentembwa. Il invite la population à s’enrôler massivement. “Nous voulons que le quota de la ville de Matadi puisse augmenter. Pour cela, nous devons nous faire enrôler massivement comme je viens de le faire”, sensibilise-t-il avant de brandir sa carte d’électeur. “Merci beaucoup pour ceux qui en ont déjà eue. Pour ceux qui ne l’ont pas encore, je vous demande, malgre que cela prend du temps, de s’enrôler”. Puela invite les responsables de la CENI “à améliorer les conditions d’enrôlement”.

Cette cérémonie de lancement officiel du “Congo Nova” a été agrémentée par l’artiste musicien Félix Wazekwa et son orchestre Cultur’a pays vie.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.